La différence entre les psy

Pour vous éclairer : la différence entre les psy

  • Le psychiatre : Le psychiatre est un médecin qui s’est spécialisé après son cursus de médecine dans les troubles psychiatriques. Il est habilité à évaluer la santé mentale du patient et donc à poser un diagnostic. Il peut par conséquent donner un traitement approprié et décider d’une éventuelle hospitalisation. Lui seul peut prescrire des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, psychotropes). Ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale.
  • Le psychologue : Le psychologue a suivi une formation de 5 ans spécialisée en psychologie. Plusieurs spécialités existent, mais celui que l’on va consulter est généralement psychologue clinicien. Il s’occupe, comme son nom l’indique, de l’aspect clinique en travaillant à partir des symptômes du patient. Il est habilité à faire passer des bilans et des tests (QI, tests psychométriques, projectifs…) afin de dépister certains troubles. Le psychologue peut être formé à la psychothérapie et proposer des consultations en ce sens, mais ce n’est pas le cas de tous. Le titre de psychologue est protégé et réglementé par la loi.
  • Le psychothérapeute : Le titre de psychothérapeute est également protégé et réglementé par la loi depuis 2010. Il doit obligatoirement être docteur en médecine ou titulaire d’un master 2 en psychologie ou en psychanalyse, puis avoir ensuite validé une formation complémentaire en psychopathologie reconnue par l’Agence Régionale de la Santé. Le psychothérapeute est spécialisé dans la prise en charge, le soin psychique et l’aide à la personne en adoptant une méthode thérapeutique déterminée (psychanalyse, thérapie systémique, art-thérapie…)
  • Le psychanalyste : Il utilise comme référentiel théorique et comme technique la psychanalyse découverte par Sigmund Freud. Il a été formé à la théorie analytique et a lui-même fait une analyse personnelle. Le psychanalyste fait régulièrement des supervisions cliniques auprès d’un autre analyste expérimenté. Dans sa pratique, il peut être d’orientation freudienne, lacanienne (les deux n’étant pas contradictoires), jungienne, etc… Cependant, ce titre n’est pas protégé. Il convient donc d’être vigilant et de se renseigner sur la formation et l’orientation du professionnel que l’on souhaite consulter.

Attention aux psychopraticiens, dont le titre n’est pas protégé et n’est absolument pas reconnu. N’importe qui peut ainsi s’autoproclamer psychopraticien, et ce sans aucun diplôme.